L’heure d’une nouvelle restauration aurait-elle sonné ? Rolex replique signe en tout cas le retour d’un roi horloger, la Oyster Perpetual Rolex Air-King.

Serait-on à la veille d’une nouvelle révolution française ? Qui sait ? En attendant de changer d’époque, de régime, changez déjà de montre. Engagez-vous sur un sentier trop peu fréquenté : la restauration. Non, il ne s’agit pas là de ressusciter des garde-temps défunts rendus muets par des décennies de bons et loyaux services. Cette fois, il s’agit, doublement, du retour du roi. Un roi des airs, avec pour armes la plus célèbre des couronnes horlogères, celles de Rolex.

replique air king
replique air king

Monarque modeste

Certes, ce monarque est modeste, il avance sans trop se faire remarquer. Mais il trace pourtant son chemin aux côtés de ses compagnes d’atelier. La modestie, la discrétion, autant d’atouts dans une époque de plus en plus orientée vers le luxe discret. Parmi les nombreux mythes horlogers dégainés au fil des décennies par la marque à la couronne, à commencer par la célèbre Daytona, l’Oyster Perpetual Air-King n’est pas la plus connue des créations de la marque à la couronne. Et pourtant…

Cette réinterprétation de l’héritage aéronautique de Rolex colle parfaitement à l’air du temps, à cette tendance aux modèles au design vintage ou rétro, en pleine conquête du vestiaire masculin. Rétro, elle en a un faux air, avec son nom, Air-King, écrit dans les caractères créés spécifiquement pour ce modèle dans les années 1950. S’ajoute à cela le charme de son cadran noir frappé de grands repères 3, 6 et 9 pour les heures, sans oublier l’échelle des minutes pour la lecture des temps de navigation, montre d’aviateur oblige. Sous le triangle lumineux en or blanc à midi, on remarque la couronne jaune et le nom Rolex en vert. Dernier charme discret de ce roi des poignets : son boîtier de 40 mm en acier 904L fait de lui l’un des modèles les plus abordables de la gamme Rolex, à 5 700 euros. Votre première Rolex, la prochaine, celle que l’on offre pour un beau moment, à son fils, son filleul, pour un diplôme ? Et pourquoi pas ?

ADN aérien

Cette Air-King a été dévoilée l’an passé lors du salon Baselworld, aux côtés des nouvelles versions de la Daytona. Un retour au sein des collections de Rolex après deux années d’absence. L’idée : proposer un modèle lié à l’histoire des pionniers de l’aviation, dans les années 30. Une époque où, alors que les vols long-courriers prenaient leur essor, disposer d’une montre fiable, solide, précise et antimagnétique pour mesurer temps de vol et autonomie était tout simplement essentiel. C’est également à cette époque que les pilotes de la RAF portaient au poignet des Rolex Oyster surnommées Bubble Back. Après différents modèles dans les « Air » (Air-Giant, Air-King, Air-Lion, Air-Tiger…), c’est finalement au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, en 1945, que l’Air-King telle qu’on la connaît voit finalement le jour, sous la référence 4925. Une montre qui traversera le temps et les airs des décennies durant, notamment dans les années 50 et 60, en demi-sœur discrète de la célèbre Explorer, avec en star la référence 5500, sortie en 1957. Il faudra en réalité attendre 2007 pour la voir entièrement retravaillée sous la référence 1142XX, dotée notamment d’un boîtier plus fin, plus large (époque oblige), et certifiée COSC.

copies rolex air king
copies rolex air king

Chronomètre superlatif et boîtier Oyster

Cette nouvelle Replique Rolex Air-King réf. 116900 certifiée COSC et Chronomètre superlatif, avec une précision de l’ordre de – 2/+ 2 secondes par jour, est équipée du calibre Perpetual 3131 (le même que la Milgauss), un mouvement mécanique à remontage automatique entièrement développé et manufacturé par Rolex. Au cœur de ce mouvement, l’oscillateur comprend un spiral Parachrom bleu breveté et fabriqué par Rolex dans un alliage exclusif, parfaitement insensible aux champs magnétiques, et très stable face aux variations de température. Ce calibre 3131 garantit une réserve de marche d’environ 48 heures. Le boîtier Oyster, taillé dans un bloc massif d’acier 904L particulièrement résistant à la corrosion, est garanti étanche jusqu’à 100 mètres. Le fond cannelé est hermétiquement vissé, la couronne de remontoir, munie du système de double étanchéité Twinlock, également.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *